Des chasseurs d’orignal prêts à payer le gros prix

RIMOUSKI – La chasse à l’orignal, qui a débuté sur certaines réserves et dans les pourvoiries du Québec, attire de nombreux chasseurs prêts à tout pour pouvoir abattre un orignal.

Certains d’entre eux prennent la direction, année après année, de la pourvoirie Le Chasseur, située près de Rimouski au Bas-Saint-Laurent.

Cette pourvoirie offre une formule tout-compris à ses clients. «On offre le plus d’encadrement possible autour du produit de la chasse à l’orignal, restauration, guide et prise en charge de la viande», a expliqué le propriétaire Simon Lemay.

Ce service a toutefois un coût, soit 8500 $ par groupe de deux à quatre chasseurs pour quatre jours.

Selon des chasseurs, le prix du forfait tout-inclus vaut la dépense. «Oui, ça vaut la peine, parce que le taux de réussite est de près de 100 %», a lancé Michel Riendeau qui chasse à la pourvoirie depuis plus de dix ans.

Il est possible aussi de réserver uniquement un chalet et un droit de chasse sur la pourvoirie, sans opter pour le forfait tout-compris.

Le succès d’une bonne chasse à l’orignal sur cette pourvoirie est, selon le propriétaire, que «la quantité de gibier est élevée et un bon encadrement pour que les gens sachent comment faire».

Comme 80 % de la clientèle revient d’année en année, les réservations se font très à l’avance. Les chasseurs rencontrés sur place avaient déjà réservé leur place pour l’an prochain.

La chasse à l’orignal à l’arbalète sur les terres publiques débutera dans les prochaines semaines, dépendamment de la zone de chasse. Pour la chasse à l’arme à feu, la majorité des zones de chasse ouvriront pendant le mois d’octobre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.