Les bernaches sous surveillance


Les oies qui migrent vers le Nord sont nombreuses à revenir en Mauricie lors des derniers jours. Une attention toute particulière est portée sur les bernaches, car leur population décline. Photo: Radio-Canada

Radio-Canada

Les oies qui migrent vers le nord sont nombreuses à revenir en Mauricie ces jours-ci. Une attention toute particulière est portée sur les bernaches, car leur population décline.

Le marais de Baie-du-Febvre est une escale pour les oies autant que pour les amoureux de la faune.

Si les oies blanches sont nombreuses, pour les bernaches, la situation est plus compliquée.

Les printemps tardifs qu’a connu le grand nord ces deux dernières années ont rendu difficile leur nidification, avec des conséquences sur les naissances. Le nombre de couples nicheurs serait en baisse.

On commence à observer un déclin de cette population. Nous avions environ 180 000 couples, il y a quelques années. Le dernier inventaire au printemps dernier était de 120 000 couples. Et donc, il y aura des mesures qui vont être prises dès cet automne aux États-Unis pour raccourcir les saisons de chasse, pour réduire la taille et le nombre d’oiseaux qui peuvent être pris. Ce genre de réglementation sera possiblement appliqué aussi au Québec, mais pas avant 2020, indique le professeur au département des sciences biologiques à l’UQAM, Jean-François Giroux.

Les oies devraient reprendre leur migration entre le 10 et le 20  mai prochain.

Selon des informations de Vincent Bonnay

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.